Info:

PANEL

Souveraineté alimentaire : un idéal perdu ?

 
L’organisation internationale Via Campesina définit la souveraineté alimentaire comme :  » le droit des peuples à une alimentation saine et culturellement appropriée produite avec des méthodes durables, et le droit des peuples de définir leurs propres systèmes agricoles et alimentaires « . En 2007, 42 organismes de la société civile du Québec et du Canada ont convenu d’une déclaration  » Pour un nouveau contrat social fondé sur la souveraineté alimentaire « . Quelques mois plus tard, la commission Pronovost, du nom de son président, proposait de soutenir les idées fortes de cette déclaration.
 
Face à la libéralisation et à la marchandisation de l’agriculture mondiale, la souveraineté alimentaire constituerait une stratégie durable favorisant une production alimentaire locale, équitable et écologique. Plus de dix ans après la commission Pronovost, cet idéal est-il encore d’actualité ? L’agriculture Québécoise se rapproche-t-elle de la souveraineté alimentaire, ou s’en éloigne-t-elle ? À l’occasion de ce tour de table, nous nous pencherons sur les transformations de l’agriculture québécoise et sur les actions possibles à poser pour une souveraineté alimentaire Québécoise.
 
 

Animation

 

Huguette Lépine

 
 

Panélistes

 

Marie-Jose Renaud

Coordonnatrice générale de l’Union Paysanne
 

Anick Béland Morin

Fondatrice et coordonnatrice du Marché de proximité de Québec
Cofondatrice de la Coopérative pour l’agriculture de proximité et écologique
 

François Gendreau-Martineau

Agroéconomiste
Copropriétaire de la Ferme Marichel
Membre de la Coopérative La Mauve
 

Sylvain Bervieux

Chef restaurateur
Membre de la Table agro-touristique de Charlevoix

Info:
Salle : Le Cercle, 4e étage, Pavillon Alphonse-Desjardins
date : 3 mars 2019
heue : 10:00
durée : 90 minutes